Tshisekedi : “Aucune majorité politique ou parlementaire ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République, à savoir un État de droit”

À l’occasion du 60è anniversaire de l’indépendance de la République démocratique, le président de la République Félix Tshisekedi a abordé, dans son discours de ce lundi 29 juin, la question de la coalition au pouvoir.

Pour le chef de l’État, il est important que cette expérience inédite et sensible, mais que nous voulons salutaire, ne conduise à aggraver les problèmes de notre société en créant ou en renforçant l’hostilité mutuelle et la méfiance.

Felix Tshisekedi a précisé que les principes fondateurs de la RDC dont celui d’un État de droit ne peut être sacrifié au nom d’une quelconque majorité.

“Permettez moi néanmoins de saisir cette occasion symbolique de commémoration de l’indépendance pour réaffirmer qu’aucune majorité politique ou parlementaire d’où qu’elle vienne ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République qui sont à la base du pacte social, tel que consacré dans la constitution du 18 février 2006, à savoir un État de droit indépendant, souverain, unis et indivisible, social, démocratique et laïc”, a dit le président de la République.

Il a promis de ne ménager aucun effort “pour assurer, via un dialogue interinstitutionnel régulier, qu’aucune crise inutile ne puisse perturber la stabilité du pays, si importante pour son essor”.

Corneille Lubaki

Articles similaires