Sud-Kivu/nomination du gouvernement : Une structure des femmes va saisir la justice pour réclamer l’annulation des arrêtés du gouverneur

Partagez

Dans un communiqué parvenu à Actu-30.info ce vendredi, la Dynamique 50% des femmes du Sud-Kivu fait savoir qu’elle va déposer demain samedi 9 novembre 2019 au parquet général de Bukavu, une requête en annulation des arrêtés du gouverneur Théo Kasi Ngwabidje, portant nominations des membres du gouvernement provincial, ceux du cabinet et du secrétariat exécutif.

À en croire cette organisation, ces arrêtés violent “outrageusement les droits de la femme de participer à 50% dans le gouvernement provincial”.

Selon la Dynamique 50% des femmes, le nombre de femmes dans les postes de responsabilité au niveau de la province régresse de “manière alarmante”.

Elle fait savoir que les hommes, qui occupent la moitié des postes revenant de droit aux femmes du Sud-Kivu, “ne démontrent pas en quoi ils les méritent plus que les femmes”.

Par conséquent, elle indique qu’elle va saisir le ministère public afin que justice soit rendue aux femmes du Sud-Kivu.

A noter que la dynamique 50% des femmes est un groupe inclusif composé des femmes du Sud-Kivu, de toutes tendances confondus militants pour le respect de la parité hommes-femmes dans les institutions politiques, administratives et publiques, tel que prévu dans la constitution.

Joseph Mwema/Bukavu

Articles similaires