Sud-Kivu : Des journalistes outillés sur la sécurité physique et mumérique

Partagez

L’Association des Femmes des Médias organise pendant trois jour soit du 20 au 22 Mai 2020, un atelier de formation sur la sécurité physique et digitale à l’intention des journalistes de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Une quinzaine de journalistes et techniciens prennent part à ces assises.

Trois modules sont prévus pour cette formation notamment, la sécurité physique, la sécurité psychosociale et la sécurité numérique des journalistes.

Pour le premier, Nelly Adidja, cheffe de Programmes à Mama Radio de Bukavu, a insisté sur la sécurité des journalistes dans les zones à conflits comme dans la partie Est de la RDC.

De ce fait, elle a invité les professionnels des médias à travailler en toute indépendance, en n’affichant pas les tendances dans le traitement ou la diffusion des informations.

Intervenant à cette occasion, le professeur Adolphe Kilomba a édifié les journalistes sur la législation nationale en matière de la Presse en RDC. Il s’est penché sur les lois qui garantissent la liberté d’information, d’expression mais également sur les délits de presse.

De leur part, les journalistes échangent sur leurs expériences et parlent des cas d’insécurité dont ils sont victimes afin d’être outillés sur les stratégies à adopter.

À noter que cette formation vise à améliorer la sécurité des journalistes dans la partie Est de la RDC entre autre, dans le Sud-Kivu et le Nord-Kivu.

Joseph Mwema

Articles similaires