Sankuru : “Pour nous, Mukumadi n’est plus gouverneur” (vice-président de l’Assemblée provinciale)

Partagez

Le moratoire adressé par l’Assemblée provinciale du Sankuru au gouverneur Stéphane Mukumadi pour présenter sa démission au chef de l’Etat, expire ce 2 décembre 2019.

Selon le vice-président de l’organe délibérant du Sankuru, Anatole Dilos, Stéphane Mukumadi doit présenter sa démission, car le délai lui accordé expire ce lundi.

À défaut, promet-il, l’Assemblée provinciale va tirer toutes les conséquences quant à ce.

“Nous attendons la fin du délai demain pour savoir s’il va démissionner ou pas. S’il ne le fait pas, l’Assemblée va tirer toutes les conséquences et vous informera de la suite qui lui sera réservée”, a dit Anatole dilos à Actu-30.Info dimanche soir.

À en croire le numéro 2 de l’organe délibérant du Sankuru, Mukumadi n’est plus le gouverneur de leur province.

“Vous comprenez avec moi que le gouverneur a engagé un bras de fer avec l’Assemblée provinciale. Et donc, pour nous, Mukumadi n’est plus gouverneur”, a-t-il conclu.

Dans une notification de la plénière du 23 novembre 2019, l’Assemblée provinciale a demandé à Stéphane Mukumadi de déposer sa démission auprès du chef de l’Etat. En réaction, le chef de l’exécutif provincial a, dans une lettre adressée à cette institution samedi dernier, dit “ne pas en avoir l’intention”.

Janderson Nyembue

Articles similaires