Révision des sanctions de l’UE : le FCC dit attendre “plus d’engagements, au-delà de ces faibles premiers pas”

Partagez

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a, dans sa déclaration du lundi 9 décembre publiée sur twitter, indiqué que l’heure n’est plus aux sanctions, après la passation pacifique du pouvoir facilitée par Joseph Kabila, ancien président de la RDC.

“…En termes de prouesses démocratiques et de stabilité politique et économique couronnées par la toute première alternance pacifique du pouvoir, la page des sanctions devrait être définitivement tournée au profit d’un dialogue constructif en vue d’un nouveau partenariat gagnant-gagnant entre les deux parties”, lit-on dans cette déclaration.

Cette plateforme politique dirigée par Joseph Kabila dit attendre plus de signaux de la part de l’Union Européenne.

“Le FCC attend plus d’engagements, au-delà de ces faibles premiers pas qui, sans nul doute, vont dans la bonne direction”, a souligné le FCC.

L’Union Européenne, dans sa décision du lundi 9 décembre, a révisé ses mesures de restriction imposées aux 14 proches de Kabila. Seuls deux ont été écartés de la liste des sanctions. Il s’agit de Lambert Mende et Roger Kibelisa, respectivement ex-ministre de la communication et un des responsables de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR).

DNL

Articles similaires