RDC : Martin Fayulu exige “la plus grande” transparence dans l’enquête sur la mort du juge Yanyi

Le président de l’ECIDé Martin Fayulu Madidi, dans une déclaration ce samedi 30 mai 2020, se dit indigné des morts “suspectes” qui sont devenues monnaie courante en RDC et que des enquêtes diligentées par les autorités compétentes ne parviennent pas à élucider.

Par conséquent, ce membre du présidium de la coalition LAMUKA exige la “plus grande” transparence dans les enquêtes lancées sur ces décès entre autre, celui du juge président dans le procès Kamerhe et consorts.

“C’est pourquoi, j’exige la plus grande transparence dans toutes les enquêtes en cours, y compris celle concernant le juge Raphaël Yanyi, le président du Tribunal de Grande Instance qui était en charge du procès dit de 100 jours. Faute de quoi, un climat de psychose, sans doute voulu, risque de s’installer dans le pays”, prévient M. Fayulu.

Par ailleurs, il souhaite que le procès 100 jours débouche sur des sanctions. “De plus, je réitère mon appel de voir le processus pour l’éclatement de la vérité sur les détournements présumés aboutir sur des sanctions exemplaires et sur la récupération des sommes volées”, insiste-t-il.

Martin Fayulu dit compatir également aux douleurs et chagrins de la famille du juge président Yanyi, de la magistrature congolaise, de l’armée congolaise, des civils innocents et de tous ceux qui ont perdu un proche suite à la pandémie de Covid-19.

Corneille Lubaki

(Ci-dessous la déclaration de Martin Fayulu)

Articles similaires