RDC – Lutte contre la fraude minière : le ministre Willy Kitobo interdit la vente du coltan à l’étranger sans le certificat de conformité délivré par le pays

Partagez

Le ministre des mines et celui de la décentralisation et réformes institutionnelles séjournent à Goma, dans le Nord-Kivu, pour évaluer la question de la redevance minière due aux provinces et aux entités territoriales décentralisées de la RDC.

Devant la presse ce mercredi 29 janvier 2020, le patron des mines Willy Kitobo a annoncé aux acteurs de son secteur que plusieurs mesures ont été prises pour canaliser les produits de l’artisanat vers des comptoirs ou entrepôts connus et contrôlés par l’état congolais, en vue de mettre fin à la fraude minière.

A titre d’exemple, tout coltan avant d’être vendu doit être muni d’un certificat de conformité. Au cas contraire, a-t-il précisé, il ne sera pas accepté à l’extérieur.

« Nous allons renforcer la traçabilité pour qu’au final, tout produit coltan quitte le pays avec un certificat de conformité qui sera délivré par le pays et si vous vous retrouvez à l’étranger avec du coltan vendu qui n’a pas son certificat de conformité, nous allons tout faire pour qu’à l’extérieur, le produit ne soit pas accepté. Au Katanga et Lualaba, il ya la société IGC qui va contrôler tous les cobalts de son point d’extraction jusqu’à point final de la vente», a prévenu le ministre Willy Kitobo.

Après avoir échangé avec les opérateurs miniers mardi 28 janvier dernier pour étudier comment renforcer l’exécution de la loi minière, les ministres des mines et de la décentralisation vont se rendre dans la province du Haut-Uele.

Fidèle Kitsa

Articles similaires