RDC : Le ministre du commerce extérieur “victime d’une campagne de diabolisation orchestrée par Lambert Matuku” (Proches)

Partagez

Le ministre du commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, est victime d’une campagne de diabolisation et d’intoxication orchestrée, selon ses proches et son service de communication, par Lambert Memas Matuku.

Les proches du président du Courant des Démocrates Rénovateurs (CDER) accusent ce cadre du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) de manipuler certains syndicalistes pour semer le trouble au sein du ministère du commerce extérieur.

Ce, pour faire croire à l’opinion que Jean-Lucien Bussa est “le mal aimé au sein dudit ministère”, ajoutent-ils.

Selon le service de communication du ministre du commerce extérieur, Lambert Memas Matuku n’a jamais digéré le retour de Bussa à la tête de cette institution.

Voici la mise au point de la cellule de communication :

Le Palu Memas Matuku est le pêcheur en eaux troubles au Ministère du commerce extérieur. Il manipule certains syndicalistes pour semer la trouble dans ce Ministère et également donner une image à l’opinion que Bussa est le mal aimé au sein du ministère. Ce qui est pourtant faux!.

Depuis l’avènement de Bussa à la tête de ce Ministère, celui-ci a connu une ascension fulgurante. Des primes de rétrocession sont payées régulièrement et des agents de l’administration au Commerce Extérieur bénéficient des soins médicaux dont les frais sont soutirés d’une partie de la quotité allouée à l’administration au Commerce Extérieur.

Jean-Lucien Bussa a fait de son mieux pour que ce Ministère soit coté parmi les meilleurs Ministères d’assiettes du pays. En effet, le tord de Bussa, c’est d’avoir donné une autre image dudit Ministère qui est jalousé.

Parmi ces jaloux, figure le Palu Memas Matuku qui a été à la tête de ce Ministère. Matuku n’a jamais digéré le retour de Bussa à la tête du Commerce Extérieur. Pour cause, Bussa a bloqué des contrats illicites signés par Memas alors Ministre par intérim. Des contrats signés pendant son règne de 4 mois au Commerce Extérieur dont JL Bussa détient des preuves.

C’est encore Memas Matuku qui a manipulé certains syndicalistes de l’administration au commerce extérieur. À l’avant veille de la paye de la prime de la rétrocession, certains syndicalistes ont fait passé un message comme quoi la prime de la rétrocession du mois d’octobre est de 600.000 FC. C’est qui est pourtant faux. De l’intox montée pour discréditer Bussa, qui a toujours été disposé pour le bien-être des syndicalistes, des agents et cadres de l’administration au Commerce Extérieur.

Winnie Imana

Articles similaires