RDC : Le CLC et 3 mouvements citoyens annoncent la publication d’un calendrier des actions contre les lois Minaku-Sakata et la politisation de la CENI

Le Comité Laïc de Coordination ainsi que les mouvements citoyens LUCHA, Filimbi et Les Congolais Debout ont été reçus lundi 29 juin au Palais du peuple par Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale.

Dans une communication constituant le compte-rendu de cette rencontre, ces structures de la société civile disent avoir rappelé à la présidente de la chambre basse du Parlement l’importance de réformer au préalable la CENI et de retirer les propositions des lois Minaku-Sakata sur les réformes de l’appareil judiciaire.

Face à l’impossibilité pour Jeanine Mabunda de satisfaire à leurs demandes, le CLC et ces mouvements citoyens invitent une fois de plus la population à se lever pour barrer la route à l’instrumentation de la CENI et à “l’inféodation” de la justice.

“C’est pourquoi, nous lançons aujourd’hui un appel général à la mobilisation de l’ensemble de notre population pour, pacifiquement, barrer la route à une CENI instrumentalisée et des lois scélérates contre la justice de notre pays. Nous demandons à l’ensemble des corps socio-professionnels de se lever comme un seul homme pour défendre l’avenir de la Nation”, disent-ils dans leur déclaration.

Ils annoncent à, cet effet, la publication incessante d’un calendrier des manifestations contre ces propositions des lois et en faveur d’une indépendance de la CENI.

“Cette bataille sera lourde et difficile mais nous avons la certitude qu’à la suite des pères de l’indépendance, les congolais se lèveront de partout pour défendre leur souveraineté et leur liberté pour un meilleur avenir, soixante ans après. Dans les tout prochains jours, un calendrier des actions pacifiques à mener vous sera communiqué pour exiger la prise en compte de nos revendications en faveur d’une CENI réellement indépendante et dépolitisée et d’une justice impartiale et libre”, lancent-ils.

Il sied de noter qu’à l’instar de ces structures de la société civile, la coalition LAMUKA, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et ainsi que plusieurs autres formations politiques ont promis de lancer un mot d’ordre afin de garantir l’indépendance de la justice et de la CENI.

Corneille Lubaki

Articles similaires