RDC – Justice : “Les réformes dans ce secteur ne doivent pas être dictées par le souci de s’assurer la protection d’une personne ou d’un groupe de personnes” (Tshisekedi)

S’adressant à la nation ce lundi, à l’occasion du 60è anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, le chef de l’État Félix Tshisekedi a indiqué que l’établissement d’un État de droit est en marche et la justice recouvre son indépendance.

Il a déclaré que les réformes sur l’appareil judiciaire se doivent d’être réalisées afin de rendre la justice plus efficace.

“Les réformes dans ce secteur doivent être dictées non pas dans le souci de s’assurer la protection d’une personne ou d’un groupe de personnes mais plutôt par le souci d’apporter plus d’efficacité et d’efficience au fonctionnement de la justice”, a dit le président de la République.

Le premier citoyen du pays a promis de recuser toutes réformes qui pourraient porter atteinte à l’indépendance de la justice.

“Je n’accepterai sous aucun prétexte des réformes dans ce secteur qui, par leurs natures et contenus, viendraient porter atteinte aux principes fondamentaux régissant la justice, telle que prévue par notre constitution notamment l’indépendance du pouvoir judiciaire du pouvoir législatif et du pouvoir exécutif, le pouvoir régalien de nomination des magistrats, la gestion du pouvoir judiciaire confiée au Conseil supérieur de la magistrature et bien d’autres”, a-t-il ajouté.

Félix Tshisekedi a souligné que les avancées au niveau de la justice ne peuvent être annihilées par des manœuvres des certaines personnes cherchant à déposséder le conseil supérieur de la magistrature de son pouvoir constitutionnel.

Corneille Lubaki

Articles similaires