RDC – Journée de la libération : Le mouvement du 17 mai/Kikukama dresse un bilan négatif de 18 ans de règne de Joseph Kabila

Partagez

À l’occasion de la journée de libération de la RDC célébrée le 17 mai de chaque année, le Mouvement du 17 mai/Kikukama a dressé un bilan négatif de 18 ans de règne de l’ancien président Joseph Kabila et ce, sur tous les plans.

Ce parti politique a également dit n’est pas être rassuré de l’évolution politique, économique ou sécuritaire du pays, après le combat mené par le feu Mzee Laurent Désiré Kabila.

Par ailleurs, le secrétaire général national en charge des institutions et porte-parole de ce parti a dénoncé l’activisme de certains ambassadeurs qui appellent leurs pays à soutenir le président Félix Tshisekedi.

“En ce qui concerne la diplomatie actuelle, Nous ne pouvons pas accepter qu’un diplomate puisse faire une note à son État pour appeler son pays à soutenir un chef de l’État, Félix Tshisekedi. Alors que partout ailleurs, on ne soutient pas un président mais on soutient un gouvernement. Voilà cette immixtion dont on parle et nous ne pouvons pas cautionner cela en tant que parti nationaliste”, a déclaré Rogers Mabela.

Quant à la poursuite du combat mené par Mzee Kabila, le mouvement du 17mai/Kikukama a affirmé n’avoir pas lâché, malgré la défaite aux élections de décembre 2018.

Il faut noter que Le mouvement du 17 mai/Kikukama est un des partis politiques centristes de la République Démocratique du Congo.

Winnie Imana

Articles similaires