Nord-Kivu : La MONUSCO promet de financer l’érection d’un campement pour les ex-miliciens à Goma

Partagez

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a copresidé une réunion ce mercredi 20 mai 2020 avec le représentant du secrétaire général des Nations-Unies en RDC.

A cette réunion tenue par vidéoconférence ont été associés les responsables de la section Désarmement, Démobilisation Rapatriement, Réintégration, et Réinstallation des groupes armés (DDRRR) de la MONUSCO Kinshasa, Goma, Beni et Butembo pour analyser ensemble la question liée à la réinsertion sociale et réintégration communautaire des ex-combattants prêts à se rendre.

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a fait savoir que la priorité du gouvernement est le retour de la paix dans l’Est du pays. Il a ajouté que la réinsertion des anciens combattants issus des groupes armés doit se faire dans le respect des droits de l’homme.

“Nous sommes en train de nous concentrer sur comment réduire la circulation des armes incontrôlées dans la province en sensibilisante ces groupes armés, en les permettant de se réinsérer dans la vie civile mais aussi en considérant que les droits de l’homme sont respectés puisque dans ces groupes armés il y’a aussi des enfants et les enfants n’ont pas de place dans les groupes armés, il faut qu’ils aient à l’école”, a déclaré le gouverneur Nzanzu Kasivita.

Par ailleurs David Gresly, représentant du secrétaire général des Nations-Unies en RDC a promis l’accompagnement de la mission onusienne dans ce programme.

“On va continuer de donner un appui pour la démobilisation et le désarmement des ces combattants mais aussi donner un financement pour le campement qu’on doit créer pour ça mais aussi pour la réinsertion de ces ex-combattants. Notre engagement pour aller jusqu’au bout est là. Ensemble, on peut vraiment rechercher une paix durable dans cette province”, a-t-il dit.

Depuis l’appel du chef de l’Etat aux groupes armés à quitter la brousse pour consolider la paix dans l’Est, plusieurs leaders des groupes armés et leurs troupes se sont rendus aux autorités sécuritaires.

Fidèle Kitsa

Articles similaires