Nord-Kivu : après une première année difficile à la tête de la province, le gouverneur Nzanzu Kasivita reste “confiant” pour l’avenir

Devant la presse dimanche 28 juin 2020, à l’occasion de la célébration de son premier anniversaire à la tête de la province du Nord-Kivu, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a dressé son bilan.

Il a, en effet, rappelé les réalisations de son gouvernement mais aussi les difficultés auxquelles il a fait face dans la mise en œuvre de son programme d’actions.

Parmi les containtes, Carly Nzanzu Kasivita a cité l’insécurité dans sa province, l’abscence de rétrocession des recettes depuis plusieurs mois par le gouvernement central et la pandémie de Covid-19.

Selon lui, la persistance de l’insécurité et l’activisme des groupes armés au Nord-Kivu entravent l’investissement en province. Ce qui, d’après lui, ne permet pas la mobilisation des recettes.

“La quasi-absence des rétrocessions au moment où notre budget dépend à plus de 80% des moyens rétrocédés par le pouvoir central. En effet, depuis le 28 juin 2019, nous n’avons reçu la rétrocession qu’à trois reprises pour le mois de juin 2019, pour octobre 2019 et pour mars 2020. La survenance de la pandémie de Coronavirus a poussé à la suspension de certaines taxes et à des allègements fiscaux, ce qui a privé la province des moyens espérés. l’impact négatif direct ou indirect de la Covid-19 sur les ménages et les entreprises de la province est fortement ressenti”, a indiqué le gouverneur du Nord-Kivu.

Il a, par ailleurs, exprimé son engagement aux côtés de la population du Nord-Kivu. Quant à l’avenir, Carly Nzanzu a dit “rester confiant”, car les “ambitions restent intactes en dépit des événements”.

Élu gouverneur du Nord-Kivu le 30 mai 2019, Carly Nzanzu Kasivita avait été investi le 20 juin de la même année par le président de la République, Félix Tshisekedi. Son gouvernement a été investi par l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu le 28 juin 2019.

Fidèle Kitsa

Articles similaires