Mwene-ditu/Covid-19 : une religieuse revenue d’un pays touché libérée après 14 jours de surveillance

Partagez

Une de trois personnes revenues des zones touchées par le Coronavirus et placées en quarantaine à Mwene-ditu, dans la province de Lomami, a été libérée, le jeudi 2 avril 2020.

L’information a été livrée à Actu-30.info, ce vendredi, par le coordonnateur provincial de l’hygiène aux frontières pour les provinces de Kasaï Oriental et Lomami.

Selon le docteur Valérie Kaniki Budimbue, il s’agit d’une religieuse revenue de la Côte d’Ivoire et qui est arrivée à Mwene-ditu, le 16 mars dernier. La mise en liberté de cette dernière, a-t-il précisé, est intervenue après qu’elle ait passé 14 jours en quarantaine.

“Dans un premier temps, il y avait trois personnes dont l’une provenait de la Côte d’Ivoire et deux autres de Kinshasa, des zones infectées. Celle de la Côte d’Ivoire, nous avons levée sa mesure aujourd’hui et les 2 autres, ça sera pour le 07 avril”, a fait savoir le docteur Kaniki Budimbue.

Cependant, le coordonnateur provincial de l’hygiène aux frontières a fustigé la façon dont les médias ont diffusé l’information sur la mise en quarantaine de ces trois personnes.

“Mais cette religieuse a été traumatisée par les médias du fait que quand ils parlent qu’elle est en quarantaine, l’information était transmise comme si elle était malade et les gens se mefiaient déjà d’elle, ce qui n’est pas du tout bien. Quand quelqu’un est en quarantaine, ça ne signifie pas qu’elle malade”, a indiqué Kaniki Budimbue.

Il a par ailleurs, demandé aux journalistes de rassurer la population car, d’après lui, les gens qui viennent des zones infectées doivent être placées avant tout en quarantaine afin d’observer leur état de santé.

Merveille Mpandnjila

Articles similaires