Mbuji-Mayi : tirs de gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes de l’UDPS qui tentaient d’empêcher la marche de la Lucha

Partagez

Prévue à 9h, heure locale, la marche des activistes du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) n’a toujours pas débuté. Ce, jusqu’à 10 heures.

En effet, des jeunes, se réclamant de la brigade de sécurité de l’UDPS/fédération de Mbuji-Mayi, se sont mobilisés aux alentours du rond-point de l’étoile, en commune de Dibindi.

D’après l’un d’eux qui s’est confié à Actu-30.info, leur présence à ce lieu est consécutive à l’action de la Lucha de ce jour.

Il a indiqué que les militants de la Lucha ne doivent pas marcher pour exiger le départ “ immédiat” du gouverneur Jean Maweja.

Par ailleurs, les forces de l’ordre sont déjà sur place et ont fait usage des gaz lacrymogènes afin de les disperser.

Jusqu’à 10h00′, les membres de la Lucha ne sont toujours pas sur le lieu de départ de leur marche dite pacifique, qui a comme point de chute le siège de l’Assemblée provinciale où la lecture d’un mémorandum est prévue.

Crispin Kazadi

Articles similaires