Licenciement de Jacques Matand : “Si la BBC ne réintègre pas notre confrère, nous allons prendre la décision d’un embargo total sur la BBC” (Kasonga Tshilunde UNPC)

Partagez

President de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde a, ce lundi 10 février, à travers actu-30.info, condamné fermement la révocation par la BBC de Jacques Matand, pour avoir réalisé une interview avec Charles Onana concernant la question du génocide rwandais.

Il a souligné que le journaliste peut donner la parole à tout le monde qui veut exprimer ses idées.

“Je condamne de manière la plus ferme cette révocation de notre confrère et compatriote Jacques Matand. Parce que je ne vois pas comment la grande Bretagne peut confondre les intérêts avec le Rwanda au travail du journaliste. Dans la profession, on peut donner la parole à n’importe qui pour vu qu’il exprime ses idées et si vous estimez que les idées qu’il a exprimé ne vous plaisent pas, il y a un droit de réponse”, a-t-il déclaré.

Le Président de l’UNPC promet de lancer un appel au congolais de ne plus suivre cette chaîne britannique si elle ne réintègre pas Jacques Matand.

“Si la BBC ne réintègre pas notre confrère, notre compatriote Jacques Matand, nous allons, au niveau de l’Unpc prendre la décision d’un embargo total sur la BBC dans notre pays. Si la BBC ne sait pas nous respecter, pourquoi voulez-vous que nous puissions la respecter”, a signalé Kasonga Tshilunde.

Il a indiqué en outre qu’une correspondance sera dressée au Gouvernement pour qu’il puisse soutenir la presse dans cette démarche.

Corneille Lubaki

Articles similaires