12h53’, arrêt Tshibangu dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa le 4/03/2017 lors de la journée ville morte décrétée par le Rassemblement de l’opposition. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Kinshasa: deux morts dans un accrochage entre policiers et hommes armés à Bandalungwa

Partagez

Deux personnes ont trouvé la mort dans un échange des tirs, dimanche 28 janvier dans la soirée, entre des policiers et un groupe de bandits dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa.

D’après des témoins, les forces de l’ordre s’étaient lancées à la poursuite de ce groupe de malfrats après qu’un Libanais, dont le véhicule a été ravi par ces derniers au niveau de la place Kintambo-Magasin, a alerté d’urgence une unité de la police dans le secteur.

Les policiers se sont alors mis à la poursuite des présumés ravisseurs.

C’est au niveau de Bandal-Tshibangu que les fuyards ont décidé d’affronter les forces de l’ordre qui les poursuivaient. D’après des témoins sur place, les malfrats en fuite ont fait usage des tirs en rafale en direction des forces de l’ordre, qui ont riposté.

Le conducteur du véhicule volé, touché par une balle, en est mort. Un policier a également succombé dans l’échange des tirs. Au moins deux civils, qui se trouvaient dans les parages ont été blessés par balles, renseignent des sources concordantes.

Les policiers que Radio Okapi a interrogés sur place disent avoir identifié ces malfrats, grâce à une arme découverte sur le chauffeur tué. Les assaillants sont des « militaires d’une unité spécialisée de l’armée», ont-ils affirmé, sans autres précisions.

Les corps des deux victimes ont été amenés par la police et les blessés acheminés à l’hôpital du Camp Kokolo.

La Rédaction

Articles similaires