Kinshasa-Bopeto : Les chefs de pavillons du marché Kato suspendus pour non-respect des instructions du gouverneur Ngobila

Partagez

Dans une correspondance datée du 11 février dont une copie est parvenue à Actu-30.info ce jeudi, le bourgmestre de la commune de Kinshasa, dans la capitale congolaise, a suspendu pour une durée de 3 mois tous les chefs de pavillons du marché Kato situé près du Grand marché communément appelé “Zando”.

Selon Rossy Kiwa, ces responsables de pavillons sont suspendus pour non-respect des instructions données par le gouverneur de province, Gentiny Ngobila Mbaka, relativement à la mise en œuvre de l’opération Kinshasa-Bopeto.

“Je constate par ailleurs, que le comportement affiché sur terrain dénote d’un sabotage en défaveur des instructions fermes de la hiérarchie en vue de la réussite de ladite opération”, fait remarquer Rossy Kiwa aux concernés.

D’après le bourgmestre de la commune de Kinshasa, plusieurs rapports en sa possession démontrent les obstructions de ces chefs de pavillons sur la décision de l’autorité urbaine d’évacuer les marchands sur les avenues Kato, Itaga, Plateau, du Marais, etc.

Par conséquent, à dater de ce jeudi, “il est strictement interdit à tous les chefs de pavillons du marché Kato de se présenter sur le lieu de négoce sous peine des poursuites judiciaires”, conclut le bourgmestre de Kinshasa.

Winnie Imana

Articles similaires