Kasaï Oriental : les prix des biens de première nécessité revus à la hausse à Mbuji-mayi

Partagez

Depuis la prise des mesures préventives contre la propagation du Coronavirus par le chef de l’État, les produits de première nécessité sont devenus rares et connaissent une hausse des prix sur les marchés de Mbuji-mayi.

Selon le constat fait ce lundi 30 mars par Actu-30.info au marché Bakwa Dianga situé dans la commune de Dibindi, le prix d’une mesurette de maïs appelée localement “Meka” est passé de 2500 à 3500 francs congolais, celui de la farine de manioc est passé de 2000 à 3500FC.

Le prix de l’huile de palme revient à 1900FC tandis que celui de l’huile végétale se négocie à 2500 FC, contrairement au prix initial de la bouteille (2000FC).

Interrogés, ces vendeurs justifient cette hausse des prix par la rareté de plusieurs biens dans la ville de Mbuji-mayi mais aussi par les mesures prises pour lutter contre la pandémie du Covid-19, freinant l’importation des produits de première nécessité.

Signalons qu’au marché Bakwa Dianga, l’on a également remarqué la présence des dispositifs sanitaires. Il s’agit de lavage des mains placés presque dans tous les coins, avenues, et entrées du Grand Marché de Mbuji-mayi, pour prévenir le Covid-19.

Elie Ngandu

Articles similaires