Kasaï Oriental : La ville de Mbuji-Mayi dans le noir suite à la grève sèche déclenchée par les agents de la société Énergie du Kasaï (ENERKA)

Partagez

Plusieurs quartiers de la ville de Mbuji-mayi observent depuis le mercredi 12 février dernier, une coupure générale du courant. Cette situation est occasionnée par la grève sèche entamée par les agents de la société Énergie du Kasaï (ENERKA) affectés à la centrale hydroélectrique de Tshiala [site de distribution du courant Ndlr].

Ces grévistes, par ce mouvement, réclament leurs arriérés de salaire de 4 mois auprès de leur hiérarchie. En outre, ils réclament le départ du comité de gestion actuel.

“Nous réclamons notre salaire de 4 mois impayés et le départ du comité de gestion actuel. Si rien n’est fait, le courant ne sera pas envoyé”, a déclaré un gréviste de cette société qui a requis l’anonymat, à Actu-30.info

Du côté comité de gestion de l’ENERKA, l’on se dit attendre pour se prononcer sur ce sujet.

Pendant ce temps, les conséquences de cette absence de l’électricité sont énormes, notamment l’absence de l’eau aux robinets de la REGIDESO, les chaînes de télévisions et stations de radios réduites au silence. Il faut noter aussi que les vendeurs des vivres frais et les tenanciers des bars sont aussi pénalisés.

Merveille Mpandanjila

Articles similaires