Kasaï Oriental : La LUCHA salue la suspension des membres du Conseil d’administration de la MIBA et exige un audit interne

Au cours d’une conférence de presse animée le vendredi 12 juin 2020, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), section de Mbuji-mayi, a salué la suspension des membres du Conseil d’administration de la société Minière de Bakwanga (MIBA).

Par ailleurs, il a exigé un audit interne afin d’établir les responsabités pour affliger des actions disciplinaires aux responsables des failles observées au sein de cette entreprise publique.

Selon Nicolas Mbiya, un des militants de la LUCHA, la société MIBA a plus que jamais besoin d’un leadership fort et rassurant pour son avenir.

“La suspension en elle-même ne suffit pas, elle risque de demeurer une action protocolaire si elle ne s’accompagne pas des actions disciplinaires mutuellement. C’est pourquoi, nous exigeons un audit interne en toute transparence et de rétablir toutes responsabilités”, a-t-il affirmé.

La LUCHA a aussi rappelé au chef de l’État les critères à tenir entre autres, la compétence, l’expérience, l’intégrité, et la dépolitisation pour nommer le prochain comité de gestion de la MIBA.

En outre, elle a lancé un appel à la population du Kasaï Oriental à s’approprier cette période qui tend vers un nouvel élan et à jouer le rôle de sentinelle de son propre destin.

Elie Ngandu

Articles similaires