Kasaï Central/hausse des prix de maïs : une mesurette appelée “Meka” passe de 1500 à 4000 voire 4500 FC à Kananga

Partagez

Depuis l’annonce des mesures par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi le mercredi dernier, pour empêcher la propagation de Coronavirus, les prix de certains produits ont été revus à la hausse sur les marchés du Kasai Central.

C’est le cas de maïs. Les prix de la mesurette de cette denrée alimentaire appelée localement “Meka” sont passés de 1500 à 4000 voire même 4500 FC dans plusieurs marchés de Kananga, chef-lieu de la province.

Rencontrés par Actu-30.info ce samedi 21 mars 2020, certains vendeurs du marché Tshiseleka situé dans la commune de Katoka, justifient cette hausse des prix par l’éventuelle fermeture des marchés de la province pour limiter la propagation du Covid-19.

“Juste après l’adresse du chef de l’État que nous avons aussi suivi, des spéculations par rapport à cette hausse disant que le train ne vient plus et les gens devraient s’approvisionner en maïs à la maison, car on va bientôt fermer les marchés. C’est pourquoi, nous avons aussi bougé les prix”, a fait savoir Beya Ngalula Béatrice, vendeuse de maïs.

Cette montée brusque du prix sur les marchés inquiète au plus haut niveau la population locale, qui appelle les autorités à les ramener à l’état initial pendant cette période de pandémie.

Le chef de l’Etat avait, dans son adresse, interdit le rassemblement de plus de 20 personnes, et annoncé la fermeture des écoles, universités et églises pendant une période de 4 semaines.

Patrick Kalamba

Articles similaires