Goma : 3 policiers présumés auteurs du meurtre d’un élève mis à la disposition de l’auditorat militaire

Partagez

A travers un communiqué officiel parvenu à Actu-30.info ce mercredi 11 décembre 2019, le commissaire provincial intérimaire de la Police Nationale Congolaise du Nord-Kivu, Van Kasongo, a indiqué que trois policiers présumés auteurs du meurtre de Théophile Bahogwere, élève à l’institut Saint Marc tué lors d’une manifestation populaire contre la persistance de l’insécurité dans le quartier Mabanga, à Goma, mardi 10 décembre dernier, ont été mis à la disposition de l’auditorat militaire.

“En ce qui concerne le meurtre de l’enfant Theophile Bahogwere, trois policiers présumés auteurs de cet acte sont mis à la disposition de l’auditorat militaire où l’audience de flagrance est en cours”, rapporte ledit communiqué.

Ce mecredi matin, ces trois présumés policiers auteurs du meurtre ont comparu, après leur identification à l’auditorat militaire du Nord-Kivu garnison de Goma.

Dans cette affaire dont le procès a débuté hier, les policiers Mussa Kapayana, Ndwige Rwakadige et Henriette Furaha, sont poursuivis pour meurtre, violation des consignes et dissipation dès munitions.

Par ailleurs, le commissaire supérieur principal Van Kasongo a déploré l’incendie de deux bureaux de police notamment à Mabanga et Majengo ainsi que des dégâts enregistrés lors de ladite manifestation.

Selon lui, 4 policiers et 2 civils ont été blessés, plus de 20 manifestants ont été interpellés, dont six mineurs relaxés après les échauffourées.

Fidèle Kitsa

Articles similaires