Elections : les opposants membres de l’AR et G7 en conclave en Afrique du Sud

Partagez

Les « forces politiques du changement » regroupant les partis politiques membres de l’Alternance pour la république (AR) et le G7, deux plateformes de l’opposition politique, sont en conclave depuis samedi 10 mars en Afrique du Sud. Pendant trois jours, affirment les participants cités par radiookapi.net, vont aborder des questions concernant les prochaines élections, le programme politique de l’opposition et leurs stratégies électorales. Il est aussi question, selon la même source, de l’application intégrale de l’accord de la Saint Sylvestre. Les participants à cette rencontre viennent de la RDC, de l’Europe, du Canada et de l’Afrique du Sud. Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle, est sur place avec ses partenaires du G7 et AR. Seulement, il ne peut se présenter à l’élection à cause d’une condamnation judiciaire à trois ans de prison qui pèse sur lui, dans une affaire de spoliation d’immeuble. Son cas est mentionné dans le point « décrispation » de l’accord de la Saint Sylvestre.    Du côté UDPS/Tshisekedi, on indique que le conclave de Johannesburg ne concerne que l’AR et le G7 qui doivent se choisir leur candidat à la présidentielle. L’UDPS/Tshisekedi, selon son porte-parole, Augustin Kabuya, a déjà son candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018.

 

La Rédaction

Articles similaires