Culture : c'est Me Liyolo qui a redoré l'image de l'artiste en RDC ( Henri kalama Dg / académie des beaux arts)

Partagez

L’Académie de beaux arts est en deuil depuis ce lundi 1er avril à la suite du décès d’un des grands artistes plasticiens de l’Afrique, en la personne de Me Alfred Liyolo.

Dans une interview accordée ce mardi 2 avril à Actu30.info, Henri Kalama, directeur général de l’Académie de beaux arts, a indiqué que la mort d’Alfred Liyolo est une perte incommensurable dans l’univers de la culture congolaise et pour l’Académie de beaux arts.

C’est cet illustre disparu qui a pu valoriser le métier d’artiste en RDC estime le DG de l’académie de beaux arts.

“Liyolo à lui seul, c’est une institution, partant de l’image qu’il renvoyait dans la société, partant de l’image qu’il a réussi à arracher auprès des autorités, aujourd’hui les parents peuvent aussi envoyer leurs enfants faire de l’art car ce n’est plus un métier de va-nu-pieds”, a-t-il dit.

Le directeur général de l’Académie de beaux arts invite les autorités congolaises à réserver à feu Me Liyolo des obsèques dignes de son nom.

“Je n’ai pas vraiment de requête à faire, c’est à l’État lui-même de reconnaître qui était Liyolo, et lui réserver des obsèques dignes”, a ajouté Henri Kalama.

Né en 1943, Alfred Liyolo était l’artiste congolais qui a le plus exprimé sa passion de sculpteur dans le bronze.

Christelle Abeta

La Rédaction

Articles similaires