Christelle Vuanga après sa désignation comme présidente de la commission des droits de l’homme : “la raison a primé sur l’émotion”

Partagez

Interrogée par Actu-30.info ce vendredi, après sa désignation comme présidente de la commission des droits de l’homme à l’Assemblée nationale lors de la plénière du 07 novembre 2019, la députée nationale, Christelle Vuanga, salue la volonté politique des membres de sa commission qui ont fait confiance à la jeunesse. La raison a primé sur l’émotion, dit-elle.

“Nous sommes dans un milieu où il y a beaucoup d’ambitions et lorsqu’on est jeune et femme, on est doublement handicapée. Il faut cependant, s’attendre à une vraie volonté politque. Mais, étant donné que les collègues avaient vu la qualité de la jeunesse de cette commission, je m’attendais déjà à 50% d’avis favorables. Voilà que la raison a primé sur l’émotion”, a dit Christelle Vuanga.

Pour la députée Christelle Vuanga, sa commission va écrire une nouvelle page d’histoire à l’Assemblée nationale.

“Pendant la campagne électorale, les députés ont fait des promesses. Toutes ces promesses sont considérées comme les droits de l’homme. et nous nous pensons qu’avant que les députés prétendent donner tout, ils doivent d’abord veiller à apporter des solutions aux problèmes de la population. Les députés doivent veiller sur sa personne qui doit être intégrée dans le développement. C’est l’axe que nous allons suivre et ensemble, nous allons voir quel angle donner à cette commission. Comme c’est une première, nous allons écrire et marquer l’histoire en même temps”, a souligné Christelle vuanga.

Pour rappel, Christelle Vuanga de la plateforme AMK figure parmi les meilleurs élus de Kinshasa à la députation nationale.

Rachel Kitsita

Articles similaires