Beni : Chassés de la brousse par les ADF, les pygmées appellent l’armée à multiplier des efforts pour que la paix revienne dans la région

Partagez

Le nombre de déplacés internes à Beni, au Nord-Kivu, continuent à grimper. Parmi les personnes qui ont abandonné leurs milieux habituels pour le centre-ville, il y a les pygmées.

Cantonnés à Bundjii, un des quartiers de la ville de Beni, ces pygmées traversent des moments difficiles.

Interrogé par Actu-30.info, Payson Moïse, un des pygmées interrogés, indique que leur communauté croient en la volonté du président Tshisekedi d’en finir avec l’insécurité dans la région.

“Nous sommes ici au camp de Bundjii. Nous sommes venus de plusieurs villages de la province de l’Ituri et nous avons fui la geurre. Nous souffrons beaucoup. Nous croyons que le président Tshisekedi va finir avec la geurre avec d’autres autorités. Les militaires doivent travailler beaucoup pour que la paix reviennent”, a-t-il dit.

Signalons que pour l’instant, plus de 500 pygmées sont à Beni après que leurs villages respectifs aient été les cibles des attaques rebelles.

Anderson Shada Djuma

Articles similaires