Ass.Nat : Les présidents de groupes et commissions parlementaires dénoncent l’arrestation “illégale” de JJ Mamba et exigent sa libération

Partagez

Dans une déclaration devant la presse ce samedi 23 mai, les présidents de groupes parlementaires et commissions permanentes de l’Assemblée nationale ont exprimé leur “désolation profonde concernant l’arrestation brutale et déshonorante du député Jean Jacques Mamba à la suite de son initiative de pétition visant la déchéance de Jean-Marc Kabund en tant premier vice-président de la chambre basse du Parlement”.

Selon ces députés nationaux, l’arrestation de leur collègue est illégale et viole les prescrits de l’article 107 de la Constitution et 101 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

“Cette arrestation constitue une désolation de notre chambre et viole de manière intentionnelle les droits garantis aux députés nationaux par les articles 107 de la Constitution et 101 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui stipule en cas de flagrant délit, de poursuites autorisées ou de condamnation définitive. La détention ou la poursuite d’un député est suspendue si la chambre dont il est membre le requiert”, disent-ils.

Par conséquent, ils exigent la libération pure et simple de leur collègue ainsi que la suspension des poursuites judiciaires contre lui.

“Nous députés nationaux toute tendance confondue exigeons la relaxation pure et simple et la suspension des poursuites de l’honorable Jean-Jacques Mamba. Cette arrestation illégale jette un discrédit sur notre magistrature dont les nouveaux acteurs devraient refléter le renouveau tant vanté par une pratique nouvelle et non pas par des pratiques injustes”, lancent-ils.

Ils réclament, en même temps, “des excuses des instances responsables de cette arrestation et invitent le comité des sages de statuer toute affaire cessante sur ce cas litigieux”.

Corneille Lubaki

Articles similaires