36 ans de l’UDPS : Bruno Tshibala : si l’UDPS n’existait pas, il fallait l’inventer

Partagez

Le Premier ministre, Bruno Tshibala a rendu hommage au feu le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi, le 20 février 2018. C’était lors de la messe d’action de grâce célébrée en la paroisse Notre Dame d’Afrique de Lemba, à l’occasion de la commémoration des 36 ans de l’UDPS.

« L’UDPS est débout pour mener le combat des pères fondateurs », a-t-il déclaré après avoir rappelé le combat mené par Etienne Tshisekedi pendant la deuxième république. « Sous le régime de Mobutu, le peuple n’avait aucun droit. Il avait seulement des obligations. À l’époque, lorsqu’un congolais disait quelque chose de contraire au régime, on considérait cela comme de la subversion. Il a fallu se battre pour mettre fin à la tyrannie. Le régime de la tyrannie a été vaincu et jeté à la poubelle. Dans ce combat, un fils du pays s’est distingué. Etienne Tshisekedi avait la ténacité d’un homme extraordinaire », a-t-il rappelé. Bruno Tshibala a par ailleurs affirmé que, bientôt, un grand hommage sera réservé au défunt président de l’UDPS. Pour lui, si l’UDPS n’avait pas existé, il fallait l’inventer. Quant à l’officiant de la messe, le Père François Mabuisi, Etienne Tshisekedi était décédé au moment où on avait besoin de lui. « Son slogan résume ce qu’il était. La lutte non violente fait de lui quelqu’un de la trempe de Martin Luther King, Mandela, Ghandi, Lumumba, Mzée Laurent Kabila… », a-t-il indiqué.  

La Rédaction

Articles similaires